This post is also available in: English

Our readers love our magazines. Share your favorite articles / business listings now!


Les Garçons et La Lecture : Encourager les Garçons à Lire 

Par Dr Hannah Snow Baud 

Untitled design-56

Une étude suggère que pendant le confinement, les garçons ont accumulé du retard sur les filles par rapport à la régularité et l’appréciation de la lecture.

L’écart entre les sexes se creuse et l’idée que les jeunes hommes sont des « non-lecteurs » apparaît régulièrement dans les revues éducatives. Les avantages de la lecture et de l’engagement avec le texte fournissent avec succès des bases solides pour tous les apprentissages. La lecture autodidacte, avec la pratique, est l’un des principaux médiums qui peuvent stimuler la curiosité et favoriser l’exploration de différents mondes. 

Professionnellement, en tant que tuteur, je vois immédiatement les effets positifs que la lecture a dans l’amélioration, l’expansion et la rafraîchissement de notre compréhension d’une langue plus riche. L’orthographe, la ponctuation et la grammaire s’améliorent et le vocabulaire s’épanouit. C’est un privilège. Mais revenons à la réalité. En tant que mère de trois fils très différents, âgés de 18, 15 et 12 ans, l’étude m’a incité à réfléchir à leur manque d’enthousiasme pour la lecture, le choix de livres qui étaient trop faciles pour eux, et mon soupçon qu’ils ne lisaient pas à fond ou attentivement. Il y aura bien sûr des garçons qui adorent lire, mais pour ma famille le chemin était plus difficile. Comment pouvons-nous encourager les jeunes hommes les plus réticents à s’engager dans la lecture, tout en restant réalistes ? 

Les experts suggèrent que la vérité est que les garçons lisent - peut-être sur des gadgets numériques - et que nous avons besoin de dissiper le mythe qu’ils ne lisent pas. La différence est que beaucoup de garçons ne lisent pas pour le plaisir et les livres qu’ils choisissent sont souvent trop faciles pour eux. Alors, comment pouvons-nous aider ? 

D’après ma propre expérience, j’ai été critique sur les livres que mes fils lisaient - surtout avec ce que je percevais comme des livres de « triche » : beaucoup d’illustrations ; style BD, histoires abrutées et textes non-fiction. Mais en fait, les experts en  alphabétisation soulignent que cela n’a pas d’importance. Nous devrions travailler avec ce que les garçons aiment; quel que soit le genre, le format ou la taille. Les éducateurs soulignent qu’il ne faut pas sous-estimer à quel point le manque de lecture pour le plaisir est rebutant pour les garçons. Il s’agit de construire et de cultiver une bonne habitude de lecture. Comme toutes les compétences, la lecture prend du temps et a besoin de pratique. Les écoles secondaires ne consacrent pas de temps à la lecture, alors nous essayons de faire de notre mieux pour les soutenir à la maison, quand nous avons un peu d’énergie. Nous devrions également élever nos attentes à l’égard de ce que les garçons peuvent faire en termes de lecture. 

Avec le temps, avec le coup de pouce vers une prose plus ambitieuse et aventureuse* - peut-être avec un signe de tête vers leur besoin de mouvement et d’espace à mesure qu’ils grandissent - nos garçons amélioreront leur confiance en lecture et leur endurance, ce qui est une habitude positive qui durera toute une vie. Enfin, en donnant de bons exemples en tant qu’adultes – en particulier par des modèles masculins – nous normalisons et communiquons notre amour de la lecture à nos enfants. Cela encouragera nos jeunes à voir la lecture non pas comme quelque chose qu’ils font pour les autres, mais comme un choix adulte qui leur est propre. Cela les motivera à se voir comme des « lecteurs », à prendre des décisions éclairées et à explorer le monde par eux-mêmes. 

 

*Le livre préféré de mes garçons, sans aucun doute : la nouvelle, « The Body » de Stephen King (1982), adapté dans le film 1986 « Stand by Me ». Courte et aventureuse histoire pour jeunes adultes. C’est merveilleux. 

Auteur: Dr Hannah Snow Baud est un tuteur privé expérimenté pour les enfants jusqu’à 18 ans. Elle est spécialisée dans la langue anglaise, la littérature anglaise, les sciences humaines et le renforcement de la confiance dans l’apprentissage. Elle est également maman de 5 enfants âgés de 12 à 19 ans.

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.