This post is also available in: English

Langue des Signes : Améliorer la Communication Infantile  

Par Julie Besson

Untitled design-11

Les recherches montrent que les bébés peuvent facilement communiquer dès 10-12 mois. En 1978, Joseph Garcia est interprète en langue des signes Américaine et observe et communique avec les bébés de différentes familles.  

Certains s’expriment avant l’âge de 10 mois. Ils communiquent leurs besoins (j’ai faim / soif / aide-moi), leurs émotions et sensations (je suis fatigué / j’ai peur / froid / j’aime) et leurs envies (encore / une histoire). Ils commentent même le monde (un oiseau / le train). Ils utilisent les signes. D’autres s’expriment entre 18 et 24 mois. Ils utilisent les mots. 

Comment expliquer cette différence ?   

Ses recherches débutent avec l’utilisation de la langue des signes auprès de bébés entendants de parents entendants. Il montre que les bébés entendants exposés régulièrement à des signes dès l’âge de 6-7 mois commencent à communiquer par signe vers leur 9-10ème mois.   

Les langues des signes font appel aux compétences motrices du corps acquises autour de 8-10 mois. En contrepartie, les langues orales requièrent une maîtrise du système phonatoire développée vers 20 mois.   

Communiquer par geste est très simple et facile pour un bébé.  

Joseph Garcia développe alors un outil de transition langagier pour les enfants entendants : la communication gestuelle associée à la parole.   

Les signes renforcent les mots essentiels de la phrase 

Si je dis à mon bébé : « Tu vas aller dormir. » en même temps que je fais le signe “dormir”, il comprend plus rapidement que si je dis seulement le mot. Le message est plus adapté avec cette information supplémentaire. Le bain de langage composé de : mot - signe - objet/émotion/action permet à l’enfant de repérer les mots les plus importants pour lui. Il se saisit alors des signes qu’il reproduit. Les gestes sont issus de la langue des signes du pays, le référentiel commun de tous les intervenants de l’univers de bébé. Quand bébé signe “eau” parce qu’il a soif, nounou, tonton et même le docteur lui apporte de l’eau. Plus besoin d’insister ni de pleurer. Les gestes facilitent l’acquisition de la langue orale grâce à la stimulation du système langagier du cerveau. Les premiers signes du bébé sont approximatifs. A force de pratique, il va gagner en motricité fine et en précision.  

Cet outil permet au bébé d’être reconnu, entendu et respecté dans son individualité. En communiquant ses besoins, bébé permet à l’éducateur d’y répondre au plus près de manière cohérente, stable et rapide. Quand les besoins sont compris et respectés, le tout-petit expérimente une sécurité affective et émotionnelle. Ces moteurs du renforcement du lien d’attachement contribuent au développement des compétences cognitives, émotionnelles, sociales et de mémorisation. L’entrée dans le langage est un pilier du développement et un moment d'enrichissement de la relation entre bébé et son entourage.  

Les adultes apprennent entre 10 et 50 signes qu’ils transmettent au bébé lorsqu’ils parlent. Le tout-petit les apprend par mimétisme. Pour apprendre les signes avec un bébé, de nombreux livres existent ainsi que des vidéos sur Internet. Des ateliers et des formations sont organisés en ligne et localement pour rencontrer d’autres parents, être en interactivité et avoir les clés pour intégrer cette pratique. Un bain de langage composé de signes et de mots c’est offrir aux bébés un moyen d'expression et de communication avant la parole.

Auteur : Julie Besson est la fondatrice de Bébé Signe Riviera et animatrice d'ateliers de signes avec bébé et formatrice pour les professionnels.    

https://www.facebook.com/SignesAvecBebe  

https://www.youtube.com/channel/UCB-Lu4PFD1YrRgnMtNlrlHw

Laissez un commentaire

Vous devez être connectés afin de publier un commentaire.